ScribuJo 24 (Fr)

English version here.


Planning de l’année

Dans la théorie, comme c’est une répétition à plus grande échelle de ce qu’on a vu, vous devriez avoir compris l’idée et pouvoir le faire tout(e) seul(e).

Vous pouvez fixer :

  • un nombre de mots à atteindre sur l’année,
  • un nombre de jours à avoir écrit sur l’année,
  • un nombre de projets à avoir fini,
  • un nombre de livres à avoir lu (écriture ou votre domaine, ou les deux),
  • avoir mis tel projet à telle étape.

Pour moi, le grand projet de 2017 c’est de finir la révision de Tarot Dimension, parce que ça traîne et que ça commence à me lourder. C’est mon projet le plus avancé, et tant qu’il sera là, je ne pourrais pas reprendre le monstre qui va falloir que j’écrive un jour ou l’autre, parce que mon homme me met la pression. En prime, j’ai décidé de le présenter au Speed-Dating des Imaginales en mai.

Chacun fait comme ça lui parle et comme ça marche pour lui. Je me fais l’effet d’une petite vieille à radoter, mais je vous conseille encore de tenter cette page et de voir à l’usage pour savoir qui marche et ce qui ne marche pas. Ce n’est pas en te disant « hum. Ça, ce n’est pas pour moi » que vous saurez. Sans compter que c’est fourbe ces choses-là, une année ça bloque, une année ça marche, ça dépend d’énormément de facteurs différents. Après, si vous avez tenté quelque chose d’équivalent et que ça vous a bloqué ou collé en déprime, je ne vous en tiendrai pas rigueur. Le ScriBuJo, chacun le fait comme il veut.

Mon seul conseil est d’essayer de viser au plus juste. Pas assez et vous pourriez vous reposer sur vos lauriers, un chouia trop et une semaine de bronchite plus deux week-ends de gastro pourraient tout faire rater (et je ne parle pas du reste). Vous pouvez aussi réévaluer au fur et à mesure. J’ai tendance à le faire tous les trimestres, pour affiner le planning. Là aussi, plus d’infos dans un article plus conséquent à venir. Je sais, je me répète là aussi, mais si je n’avais fait que des articles longs comme le premier ce mois-ci, est-ce que vous seriez resté(e) aussi longtemps ? Est-ce que vous les auriez simplement lus ?
Bref, la suite demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *