ScribuJo 27 (Fr)

English version here.


Suivi des interactions

Quand on commence à écrire, on finit toujours par arriver au moment où notre nous-écrivain interagit avec quelqu’un. Que ce soit nous qui interagissions avec l’écriture d’un autre ou la personne directement ou que ce soit une autre personne qui touche notre écriture.

Cette page est là pour ça, avec plusieurs petites sous-listes si vous voulez, mais c’est en option.

Vous pouvez surveiller entre autres :

  • à qui vous avez envoyé votre texte en bêta lecture
  • si vous en avez promis et à qui,
  • si vous avez envoyé votre texte à un concours, à une maison d’édition ou un appel à textes,
  • si tu as demandé une critique ou si on en attend une de vous.

Vous pouvez vous lâcher pour garder une trace de tout ça.

ScribuJo 26 (Fr)

English version here.


Liste de conseils (noter les trucs à regarder, mais qu’on n’est pas sûrs)

La page d’aujourd’hui, c’est un peu le tampon entre le côté privé et personnel du ScriBuJo et toutes les interactions qu’on peut avoir avec le milieu des écrivains.

C’est une liste, ni plus ni moins, de choses qu’on vous a conseillé de lire, de faire ou de voir, mais sur lesquels vous ne vous êtes pas fait d’avis. Vous les mettez là, en vrac, jusqu’à ce que vous puissiez vous y poser tranquillement. J’ai tendance à y noter aussi des articles de blog ou des sites dont j’ignore la qualité et la pertinence. Oui, je déteste barrer un truc, ça finit toujours en gros gribouillis immonde (mais salvateur et fun).

D’ici avril ou mai, je mettrais des critiques d’ebook ou de livres d’écriture, vous pourrez y piocher pour le remplir si vous êtes aussi sociable que moi. :p

ScribuJo 25 (Fr)

English version here.


Préparation du challenge du mois suivant

Comme vous pouvez vous en douter, chaque mois je vais proposer un nouveau défi. La plupart pourront être poursuivis au-delà du mois où ils ont été lancés. (Vous avez fait vos 50 à 444 mots du jour jusqu’à maintenant ? Si c’est le cas, tu as toutes mes félicitations !)

Vous pouvez bien sûr faire chacun des suivis dans votre ScriBuJo, mais n’oubliez pas de passer de temps en temps en parler sur l’article en question.

La page d’aujourd’hui est tout simplement faite pour noter et préparer, si besoin, le défi suivant. Ceux de janvier et mars 2017 ne demandent pas grand-chose, mais les suivants pourraient nécessiter une petite réflexion (pas la peine de me questionner là dessus, j’ai une petite liste, mais je n’ai pas choisi qui irait quand).

Tant qu’on parle de défis, je vous avoue que je n’ai pas encore décidé si je refaisais ce défi en décembre 2017 ou en janvier 2018, mais chaque année, je le proposerai pour qu’on refasse ensemble un nouveau ScriBuJo. Vous pourrez garder l’ancien s’il n’est pas fini et refaire le défi (peut-être en accéléré) quand vous aurez besoin de changer. Je le ferai régulièrement, comme la partie carnet est prévue pour durer trois mois, par contre les fiches elles, elles sont là aussi longtemps que j’en ai besoin :p. Le but de refaire le défi sera de revoir la pertinence des pages et faire un peu de tri (surtout si vous avez un classeur type Filofax) ou en refaire un du début.

En espérant vous retrouver au défi mars !

ScribuJo 24 (Fr)

English version here.


Planning de l’année

Dans la théorie, comme c’est une répétition à plus grande échelle de ce qu’on a vu, vous devriez avoir compris l’idée et pouvoir le faire tout(e) seul(e).

Vous pouvez fixer :

  • un nombre de mots à atteindre sur l’année,
  • un nombre de jours à avoir écrit sur l’année,
  • un nombre de projets à avoir fini,
  • un nombre de livres à avoir lu (écriture ou votre domaine, ou les deux),
  • avoir mis tel projet à telle étape.

Pour moi, le grand projet de 2017 c’est de finir la révision de Tarot Dimension, parce que ça traîne et que ça commence à me lourder. C’est mon projet le plus avancé, et tant qu’il sera là, je ne pourrais pas reprendre le monstre qui va falloir que j’écrive un jour ou l’autre, parce que mon homme me met la pression. En prime, j’ai décidé de le présenter au Speed-Dating des Imaginales en mai.

Chacun fait comme ça lui parle et comme ça marche pour lui. Je me fais l’effet d’une petite vieille à radoter, mais je vous conseille encore de tenter cette page et de voir à l’usage pour savoir qui marche et ce qui ne marche pas. Ce n’est pas en te disant « hum. Ça, ce n’est pas pour moi » que vous saurez. Sans compter que c’est fourbe ces choses-là, une année ça bloque, une année ça marche, ça dépend d’énormément de facteurs différents. Après, si vous avez tenté quelque chose d’équivalent et que ça vous a bloqué ou collé en déprime, je ne vous en tiendrai pas rigueur. Le ScriBuJo, chacun le fait comme il veut.

Mon seul conseil est d’essayer de viser au plus juste. Pas assez et vous pourriez vous reposer sur vos lauriers, un chouia trop et une semaine de bronchite plus deux week-ends de gastro pourraient tout faire rater (et je ne parle pas du reste). Vous pouvez aussi réévaluer au fur et à mesure. J’ai tendance à le faire tous les trimestres, pour affiner le planning. Là aussi, plus d’infos dans un article plus conséquent à venir. Je sais, je me répète là aussi, mais si je n’avais fait que des articles longs comme le premier ce mois-ci, est-ce que vous seriez resté(e) aussi longtemps ? Est-ce que vous les auriez simplement lus ?
Bref, la suite demain !

Présentation du défi de mars

English version here.


Comme vous le savez, si vous êtes un écrivain sociable, deux événements arrivent (et comme cet article est à la bourre, l’un d’entre eux a déjà commencé : p).

  • ID2mars, pour sa deuxième année, lancé par la ML France du NaNo : Laure Isabelle, qui consiste à remplir un compte temps de 50 heures sur le mois, utilisées dans un domaine créatif : écriture (roman, nouvelles, scénario, théâtre, poésie, etc.), mais aussi dessin, photographie, tricot, couture, bref ce que vous voulez.
  • Camp NaNo en avril, une version NaNo en vacances, avec des cabanes où on peut discuter par groupe de 12. Rassurez-vous, pas besoin de faire 50k mots, vous fixez vos propres objectifs à partir de 10k.

ID2Mars a changé de forme depuis l’année dernière, donc je vais tester et je sais d’avance que si je n’oublie pas de mettre à jour le compteur, j’atteindrai mon but (je rappelle que j’ai 4 heures par jour en moyenne réservées à l’écriture et ce qui va avec, donc 50 heures, c’est un peu plus d’une semaine).

S’il y a des participants, n’hésitez pas à vous manifester et à me donner votre pseudo pour que je vous ajoute en ami… si c’est toujours là (j’ai oublié mon mot de passe comme une grande et il n’y a pas de formulaire de changement à priori, donc j’attends sagement une réponse).

Le Camp NaNo, lui je l’attends avec impatience, déjà parce que sur 4TheWords — le jeu d’écriture que je squatte allègrement tous les jours pour me faire écrire — organise un événement pour l’occasion. La chasse aux Untus de novembre était une épreuve épique et fun, qui encourageait à faire ces satanés 1667 mots pour avoir des récompenses sympa (entre autres, des chapeaux de marins avec le blason de l’année, des bottes super classes pour l’avatar et une amulette qui donne un max de chance, que je ne suis pas près de la remplacer !).

En résumé, chaque semaine des Untus débarquaient avec un thème particulier. J’ai beaucoup aimé la vague magie et la vague écrivains. Le site est en anglais, mais il suffit de connaître un vocabulaire basique pour pouvoir jouer sans trop de soucis (write écrire, play jouer, edit modifier, delete supprimer, create créer, add ajouter). Je ferai un dossier explicatif avec images pour les réfractaires à l’anglais.

Si jamais 4TheWords vous intéresse, voici mon code parrainage : SFQSA06843 il permet d’avoir des cristaux bleus à l’inscription et je peux vous envoyer un cadeau. Les cristaux bleus servent à payer l’abonnement mensuel, au max 4 € par mois. Il y a régulièrement des promos, des codes jusqu’à 60 % de réduc pour la victoire du NaNo. Ça vaut vraiment le coup pour le boost de motivation et de productivité. En tant que marraine, je vous enverrai un mois gratuit (ou de quoi commencer plus facilement au choix) et bien sûr, chaque mois, un mois gratuit est mis en jeu dans le défi de janvier. J’ai hâte qu’ils ajoutent l’option des groupes, on pourra organiser des défis plus ponctuels avec des monstres à combattre ensemble ! <3

Pour revenir au Camp NaNo, je vous propose une préparation. On ne va pas prévoir ce que vous allez écrire, on va juste s’entraîner pour arriver progressivement au nombre de mots journalier nécessaire à votre réussite. Comme pour le défi de janvier, il y aura un tableur qui vous indiquera quel est votre objectif du jour en fonction du nombre total que vous visez, de l’avancement du mois et, si besoin, du nombre de jours dans la semaine où vous pouvez écrire.

Pour finir, au Camp Nano toujours, il y a des cabanes de 12, est-ce que ça vous brancherait d’en faire une ensemble ?

ScribuJo 23 (Fr)

English version here.


 

 

Objectifs de l’année
On repart dans la partie plus productivité du ScriBuJo, parce qu’avant d’être un outil d’écriture, c’est un outil d’organisation et d’actions.

Vous avez compris le concept avec les objectifs de la semaine et du mois, maintenant vous allez pouvoir vous projeter sur l’année comme le ScriBuJo n’est pas fait pour être un outil qu’on utilise ponctuellement. D’un autre côté, si vous planifiez une pause dans l’écriture, ça ne sert à rien de le remplir pendant ce temps puisque vous le remplirer de vide.

Comme d’habitude, je vous demanderais de préparer une jolie petite liste pour demain, avec les projets qui vous tiennent à cœur, ceux qui sont les plus proches de la fin et ceux qui ont des dates butoirs définies. Vous pouvez aussi noter sur un brouillon les moments où vous savez que vous ne pourrez pas écrire (au hasard : vacances, examens, rendez-vous de santé, sorties en familles, etc.) et prévoir un calendrier.

Si vous n’arrivez pas à vous projeter jusqu’à décembre, si vous n’avez pas assez de projets pour l’instant, ou à l’inverse trop de projets et que vous marchez à la motivation, vous pouvez le faire sur trois ou six mois. Pour le cas de recueil de nouvelles ou de plusieurs projets qui dépendent de la motivation, vous pouvez noter « projet A/nouvelle 1 » et augmenter au fur et à mesure, puis remplacer par le titre quand vous aurez choisi le projet.

ScribuJo 22 (Fr)

English version here.

Page Antisèche (condensé des trucs à appliquer)
Au fil des lectures dues aux pages précédentes, vous aurez forcément décelé des forces et des faiblesses dans vos écrits (vous l’avez peut-être déjà fait). Même les meilleurs en ont et l’objectif est de les gommer à la révision. Comme dit si bien Hemmingway « The first draft of anything is shit! ».

Si vous êtes du genre à faire une révision moins approfondie que moi, je ne sais pas si cette page vous sera très utile. C’est sûr qu’à retravailler des heures un texte, on perd la fraicheur du premier jet, mais dans certains cas, c’est plus que nécessaire.

À vous de trouver ce qui marche pour vous et qui vous plaît, parce que c’est une étape très importante, mais difficile, surtout si votre nouveau projet à l’air bien plus intéressant que celui que vous devez retravailler. Sans oublier que si vous n’écrivez pas dans le but d’être édité, la révision peut se limiter à une correction orthographique.

Si vous avez une antisèche qui vous permet de vérifier qu’il ne manque rien à votre texte, vous gagnerez du temps.

Je me suis développé une checklist de la mort que j’utilise dans chaque scène lors des révisions, avec tout ce que j’avais tendance à oublier — ou au contraire à trop mettre. Elle contient entre autres :

  • identification du personnage de point de vue dès le début de la scène et à chaque changement
  • description de l’endroit où se déroule la scène si ça a changé par rapport à la précédente
  • éviter le syndrome des têtes qui parlent (ce qui veut dire que les gens ne font rien du tout, à part parler, donc cela pourrait très bien être juste des têtes flottantes)
  • alléger les dialogues des « tags » inutiles « dit-il », « cria-t-il », etc. (je ne connais pas le terme français, si jamais quelqu’un le connait.) Il ne s’agit pas de tous les enlever, mais un dit-il à chaque phrase, c’est lourd et ça ne sert à rien.

Je reviendrais là-dessus en détail et de toute façon, j’ai deux ebooks qui parlent de checklist à vous présenter dans quelque temps.
Pas besoin de faire de l’artificiel ou du joli, c’est juste pour vos yeux et rien d’autre. Plus vous la synthétiserez, plus vous auras envie de vous en servir. Enfin moi, c’est comme ça que ça marche et j’ai noté une amélioration conséquente de la qualité de mes écrits (et une baisse de la prise de tête lors du retravail !)

 

ScribuJo 21 (Fr)

English version here.


 

Notes de livres dans votre domaine
C’est la même histoire qu’hier et avant hier. Si vous avez compris ce qui vous a fait réagir à tel ou tel passage ou tel ou tel livre, notez-le. Un jour, vous voudrez peut être produire le même effet ou l’éviter, donc cela vous servira de pouvoir en quelques minutes retrouver quel tome de quel auteur et quel passage, plutôt que de relire les 12 tomes de l’Épée de Vérité (non, là ça ne sent pas le vécu, c’est pour ça que je prends des notes, mais il faudra quand même que je relise les premiers comme je ne les ai pas étudiés encore).

Vous n’êtes pas obligé(e) de noter des choses pour chaque livre. On peut aussi passer un bon moment avec un livre sans qu’il n’ait un effet particulier.

Je ne vous conseille pas non plus d’en faire une critique littéraire (je parle là dans le cas de l’étude pour l’écriture, si vous voulez le faire ou que vous le faites déjà à part pour une autre raison, ça ne me regarde pas), le but est de mettre en avant uniquement les choses qu’on aimerait refaire ou ne surtout pas faire, pas développer un blog littéraire.

Demain, dernière page qui demande une action de votre part dans le domaine de l’écriture !

ScribuJo 20 (Fr)

English version here.


Liste de livres dans votre domaine :
Beaucoup d’auteurs chevronnés, comme Stephen King, conseillent de lire énormément quand on écrit. « Si vous n’avez pas le temps de lire, vous n’avez pas le temps d’écrire » comme il dit dans son livre — Ecriture : mémoire d’un métier (poche ou kindle).

Préparer une liste à lire reste le meilleur moyen d’avancer et de suivre l’avancée. Non, relire pour la quinzième fois la saga Harry Potter ne compte pas. Par contre, relire un tome qui vous a particulièrement plu — ou déplut —, dans le but d’essayer de comprendre ce qui a provoqué cette réaction, là c’est pertinent.

Si vous êtes en multidomaine, ça arrive, vous pouvez faire des listes séparées et ne pas les remplir autant. Je vous en proposerai quelques-uns lors d’un développement ultérieur, mais vous pouvez déjà proposer vos livres préférés ou vos livres détestés en commentaires (en précisant le genre).

Pour moi, en fantasy, ce sera la Ballade de Pern d’Anne McCaffrey (Les deux premières trilogies surtout, je suis en train de lire la suite. Tous en préférés, sauf Le Chant du Dragon, mais je déteste l’héroïne et heureusement, elle s’améliore ensuite) et Les Secrets de L’Immortel Nicolas Flamel. En « pas aimé » (je n’ai pas détesté, mais j’ai surtout lu pour savoir où en arrivait l’histoire et parce qu’on me disait que c’était trop bien), il y a la trilogie Crépuscule d’un Dragon d’Automne, Nuit d’un Dragon d’Hiver et Aube d’un Dragon de Printemps de Margaret Weis et Tracy Hickman et les romans de Blizzard (World of Warcraft et Diablo) écrits par Richard A. Knaak. J’aime les histoires, mais sa façon de raconter… yiiirk ! Je devais me forcer à lire 5 pages par 5 pages à certains moments comme j’aimais l’univers et les personnages.

Vous pouvez noter les livres selon qu’ils vous ont plus ou non. Vous pouvez aussi mettre ceux dont vous vous souvenez assez pour les évaluer ou les mettre sur la liste à relire pour étude. Et si vous avez suivi les deux derniers jours, vous pouvez deviner ce dont il va être question demain !

ScribuJo 19 (Fr)

English version here.


La page d’aujourd’hui va de pair avec celle d’hier. Si un livre vous a servi, il est très probable que vous en ayez tiré des enseignements ou des astuces. Vous noterez tout ça, en résumé bien sûr, pour pouvoir vous y référer sans avoir à plonger dans les bouquins à chaque fois que vous avez un doute.

Le titre du livre en sous-titre, puis les notes sous la forme que vous préférez : mots-clés, tirets, phrases complètes, au choix, vous ne serez pas notés là-dessus.

Il y a certains bouquins qu’il est impossible de résumer, comme la collection de thésaurus ciblés (traits de caractère, émotions et lieux) que j’ai en anglais.