La Carte (Routines – Partie 5)

Ce dossier est en 5 parties :

  1. La Motivation
  2. La Chaîne
  3. Les Habitudes en paquet
  4. Petit à petit
  5. La Carte <- Vous êtes ici.

Comme pour la plupart des buts à atteindre, la planification des habitudes est une étape importante.

Vous n’aurez pas beaucoup de risques d’échec en mettant en place l’exemple que je prends depuis le début : le verre d’eau à boire au réveil. Mais comme je l’ai déjà mentionné plusieurs fois, si vous avez le verre sur la table de chevet, ou une bouteille d’eau à côté du lit, c’est beaucoup moins difficile que de traverser un bâtiment froid, pieds nus sur du carrelage, à moitié nu(e) pour boire un verre d’eau froide.

Par contre, pour les habitudes un peu plus importantes, comme écrire tous les jours pendant une demi-heure, il faut un peu plus prévoir son coup :

  • commencer par cinq minutes,
  • débarrassez un petit coin où on pourra s’installer,
  • vérifier à l’avance si l’ordinateur est accessible, si la batterie est chargée, si votre application d’écriture préférée être installée,
  • prévenir tout le monde que de telle heure à telle heure vous écrivez et que ce n’est pas la peine de venir vous parler en dehors des urgences,
  • trouver un moyen de signifier aux autres que vous travaillez (porter un casque, allumer une bougie, mettre un petit panneau à la porte…),
  • mettre le portable en mode silence sans vibration ou en mode avion,

Toutes ces petites étapes vont vous faciliter les choses.

Il faut également prévoir des solutions de secours en cas d’impératifs. Par exemple si vous devez aller le dimanche en famille, et que vous savez d’avance que vous ne pourrez pas écrire là-bas, vous pouvez avancer votre séance au samedi, ou prévoir un créneau de rattrapage un autre moment. Le tout est de s’y tenir et d’éviter de le faire trop loin parce que vous risquez de l’oublier. Vous pouvez aussi décider de faire une pause d’une ou deux semaines, notamment si vous partez en vacances en camping, pour le wi-fi ou le pc, ça peut être difficile. À vous d’adapter à vos difficultés, à votre planning, à votre situation et surtout à vos attentes.

Vous pouvez aussi profiter de vacances, je pense notamment aux parents dont les enfants partent et que reste à la maison, pour avancer un grand coup dans vos habitudes. Ce n’est pas parce que vous êtes encore aux 10 minutes d’écriture par jour que vous ne pouvez pas faire plus. Si vous avez l’envie et le temps, faites-le. La seule mise en garde je vous donnerai, c’est de ne pas en faire trop. Si d’un coup vous passez de dix minutes à trois heures par jour pendant une semaine et demie, le rythme risque d’être un peu trop intense. Allez-y plus progressivement et ça ira. L’astuce est de savoir s’arrêter tant qu’il nous reste encore un peu d’énergie. Pour l’écriture, je m’arrête systématiquement quand j’arrive vers la fin de mes réserves, mais pas quand je suis à sec. Il y a une limite minimale en dessous de laquelle l’énergie prend énormément de temps à revenir un niveau acceptable. Cela peut demander énormément de temps pour savoir jongler avec ça. Je le développerai dans un article qui sortira en avril.

Pour revenir à notre carte, prenez un moment, de préférence une bonne vingtaine de minutes au calme, tranquille, sans personne pour vous déranger, quitte à vous coucher un peu plus tard, vous levez un peu plus tôt, et même s’il le faut vous isoler aux toilettes (je n’ai pas dit au hasard, dans notre famille nous avons toujours des illuminations de génie sur le trône). Installez-vous avec une feuille A4 (format imprimante) ou équivalent et si possible plusieurs couleurs (stylos, crayons, feutres, surligne heure, ce que vous voulez) est notée au centre, en gros, votre habitude. Tout autour, comme une carte mentale (ou mind map), vous allez noter tout ce qui pourrait vous empêcher de faire cette habitude :

  • manque de temps
  • manque d’espace
  • manque de solitude
  • manque de soutien
  • manque de motivation
  • manque de matériel
  • manque de solutions pratiques
  • impératifs familiaux
  • impératifs sociaux
  • impératifs relatifs au travail

Tout ce qui pourrait vous faire dérailler, soyez sans pitié. Une fois que vous avez noté tout ça, soit vous ranger votre petit papier précieusement et vous vous y remettez plut tard (mais n’oubliez pas de le faire !) soit vous cherchez des solutions. Ça peut être plus facile si vous les classez par catégorie, d’où les couleurs, ou par importance. On peut expliquer à un enfant qui risque de venir vous demander de l’aide que vous n’êtes pas disponible pendant vingt minutes, et que ce serait bien qu’il n’essaye pas de révolutionner la cuisine pendant ce temps. Quand il s’agit de s’occuper d’une tante malade et isolée, on ne peut pas lui dire « non, je ne viens pas, débrouille-toi deux jours sans personne ».

Pour les solutions, à vous de voir selon à quel point la situation est grave, à quel point les gens sont arrangeants ou non, et toujours en prenant en considération l’importance qu’à cette habitude pour vous. Même si je sais que ma routine du matin va conditionner toute la productivité de ma journée, je préfère en sacrifier quelques parties (affirmation, visualisation, lecture et même s’il le faut méditation) pour pouvoir écrire si je sais qu’on doit voyager huit heures dans la journée. Par contre, il va falloir vraiment une urgence (ou une crise de douleur aiguë ou de photophobie) pour m’empêcher d’écrire.

Ceci dit, je me suis prévu quelques solutions de repli. J’ai toujours avec moi mon Smartphone avec une application d’écriture. Si je sais que je voyage, mais que je ne peux pas prendre mon PC, je prends mon petit clavier Bluetooth, et j’ai toujours mon dictaphone avec moi (soit celui du téléphone, soit celui que j’ai reçu avec Dragon). Ainsi, même si je ne peux pas voir ce que j’écris, je peux quand même générer du texte. C’est sûr qu’en période de révision du texte, ce n’est pas du tout pratique, comme je fais tout sur PC (fixe ou portable), mais dans ces cas-là j’écris plus et je m’arrange pour réviser plus soit avant soit après.

Avec tout cela, vous devriez avoir de bonnes bases pour commencer avec la création d’habitude. Le défi perpétuel de janvier peut vous aider à mettre en place habitude d’écrire, il vous propose chaque mois d’augmenter progressivement le nombre de mots que vous écrivez en fonction ce que vous avez réussi à écrire le mois précédent. Le mois d’avril, avec le camp Nano, peut également vous aider à vous mettre d’un coup à l’écriture. C’est plus radical, mais ça peut tout aussi bien marcher. Pour le mois de mars, j’ai lancé un défi de préparation au Nano, ou selon votre temps d’écriture dans la semaine et votre objectif final le tableur vous calcule combien de mots vous devez faire chaque jour, et qui augmente chaque semaine, pour arriver au rythme de croisière nécessaire pour le Nano. Je le proposerai avant chaque Nano, donc les mois de mars, juin et octobre. Je proposerai aussi en mai un défi pour mettre en place le matin miracle.

Si vous avez des difficultés, n’hésitez pas en parler ici, je ne mords pas et ça pourrait très bien servir aux autres. Sur ce j’espère que vous arriverez à mettre correctement en place vos habitudes et à gérer votre énergie.

Mais ça, c’est une autre histoire…


Ce dossier est en 5 parties :

  1. La Motivation
  2. La Chaîne
  3. Les Habitudes en paquet
  4. Petit à petit
  5. La Carte <- Vous êtes ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *