Récapitulatif de juillet

Alors que la poussière retombe après la frénésie de fin de NaNo (c’est totalement la faute à l’événement en jeu de 4TW), le blog relance la machine avec un nouveau défi et le retour des prompts (déclencheurs en français, j’ai découvert le terme le mois dernier).

J’ai pas mal bossé sur le blog en coulisses pour ne pas retomber dans le piège de « t’es malade donc tu postes rien et ton blog agonise ». Espérons que cette fois, j’arrive à préparer suffisamment. J’ai aussi lancé le forum pour qu’on puisse plus facilement échanger et qu’on puisse poster des extraits sans que tout le monde vienne y mettre son nez.

Sinon, côté fiction, j’ai surtout avancé la correction de Tarot Dimension, après un début plus que laborieux (tout le monde a été malade, au moins une fois chacun, alors qu’ils sont sensés avoir une santé en acier trempé).

J’avoue, je n’ai pas fait le Camp très sérieusement, balançant en vrac tout ce que j’ai fait pour le blog, comptabilisant les corrections de TD et les idées des Masques qui sont venues squatter. C’est peut-être parce que c’est juillet (je ne me rappelle plus de l’année dernière, mais il y a deux ans, c’était one again total… mais j’étais en vacances au fin fond des montagnes pendant deux semaines en plein milieu et on repartait en famille à la fin du mois). C’est peut-être aussi parce que je n’avais pas de communauté pour me motiver, on a fait une cabine à 4, mais je n’étais pas très présente, la dynamique n’a pas marché. J’ai l’impression que cette année, il y a eu beaucoup moins de participants dans mon cercle d’amis écrivains. En tous cas, l’événement de 4TW dont je parlais tout à l’heure m’a bien aidé à ne pas décrocher. En plus, comme il garde le nombre de mots écrits chaque jour, j’ai pu mettre à jour le compteur NaNo en rétroactif.

Reste à voir si je vais tomber dans le piège d’août cette année, comme les deux dernières, ou si je vais être forte et écrire au moins un peu. De mémoire, avec ces quelques jours, j’ai explosé mon record (d’habitude, j’écris entre très peu et rien du tout). Vous aussi vous avez des soucis de régularité pendant l’été ? Le défi perpétuel pourrait vous aider. Ou alors, on peut tout bêtement en profiter prendre une pause pour recharger les batteries. Mais ça, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *