La Renaissance des Masques. Saison 1, épisode 01, partie 2/7. Anya secoua la tête. Toujours le mot qui fâche. Vidya se redressa, aussi blanche que ses longues tresses. Elle leva le menton, droite comme un pilier de Temple : — Informez-en La’ai. Nous ne pouvons nous permettre d’échouer. Pas maintenant. Kylee ouvrit la bouche, mais Anya se pendit à son bras, lui glissant en Puche : — [Ky, une occasion d’envoyer un message directement à La’ai, tu ne peux pas rater ça !]

La Renaissance des Masques – Épisode 1 – Partie 2/7

Là où tout à commencé :

Derniers épisodes parus :


Et maintenant, la suite…

Anya secoua la tête. Toujours le mot qui fâche.

Vidya se redressa, aussi blanche que ses longues tresses. Elle leva le menton, droite comme un pilier de Temple :
— Informez-en La’ai. Nous ne pouvons nous permettre d’échouer. Pas maintenant.
Kylee ouvrit la bouche, mais Anya se pendit à son bras, lui glissant en Puche :
— [Ky, une occasion d’envoyer un message directement à La’ai, tu ne peux pas rater ça !]

Kylee referma la bouche en une moue boudeuse puis son visage s’éclaira. Iel s’éloigna en tapotant sur le communicateur, au dos de sa main.

Une crise évitée. Maintenant l’autre.

Vidya tremblait. Anya l’entraîna vers deux blocs-à-tout-faire puches et l’invita à s’asseoir. Elle se tordit les doigts sur ses genoux

Quoi dire ? Quoi faire ? Ky, je saurais, mais Vidya est si distante…

— Pas la peine de me ménager, lança la prêtresse. Je ne sais pas pourquoi cela n’a pas réussi. J’ai suivi toutes les étapes.
— Peut-être…
— Aucune erreur.

Les épaules d’Anya s’affaissèrent. Elle aussi aurait voulu que ça marche, ne serait-ce que pour leur apporter un répit. Elle cherchait toujours une autre approche quand Kylee revint d’un pas décidé.
— Le chef dit qu’on va voir Mo’an. D’accord ou pas, on trouvera bien un moyen de lui faire cracher le morceau cette fois.

Vidya lui décocha un regard assassin, mais iel continua sur sa lancée :
— Pas de glisseur longue distance disponible, donc voyage en nacelle. Faut pas traîner. Les montagnes sont dangereuses de nuit et, avec les Sauvages, j’ai pas confiance.

Anya serra les paupières et expira d’un coup. Il faudrait vraiment qu’elle trouve un moyen de fermer la grande bouche de sa sœur, surtout quand iel parlait dans la langue des humains.
— Alors direction le relais de nacelle

Vidya ne bougea pas d’un cil :
— Nous ne pouvons pas abandonner les reliques sacrées.

Kylee l’interrompit, les mains sur les hanches :
— Ces vieux bouts de bois n’ont servi à rien. On s’en fiche. Vos trucs de Gardiens, c’était des histoires. C’est tout.
— Tu ne fais pas semblant d’être Puche toi, répliqua Vidya sans hausser la voix. Respecte un peu les autres et leurs convictions.

Anya se plaça entre elles avant que cela ne dégénère. Elle prit les mains gantées de sa sœur dans les siennes.
— [Ky, coopération, tu te souviens ?]

Les yeux baissés, iel grogna dans son col

Ouf, conflit désamorcé.

La poitrine plus légère, Anya entra un message rapide dans son communicateur. La réponse s’éclaira sur le dos de sa main. « [Allez-y, l’équipe sur place remballera et on ramènera le tout au QG du grand chef.] »
— C’est réglé, l’équipe de recherche s’en occupe.

Le voyage semblait interminable. Anya avait passé le temps en observant la course du soleil au-delà de son zénith. Elle n’en avait jamais l’occasion au camp puche, il y avait toujours quelque chose à faire. La température augmentant, Anya avait rétabli la configuration d’origine de sa tenue : sans manches, mitaines à mi-bras, short. Kylee restait égal à iel-même avec son pantalon asymétrique et son haut sans manches.

La poussière des montagnes avait disparu, remplacée par des rangées de conifères. Leur parfum rappelait celui du baume contre les congestions nasales et pulmonaires.

Suspendue à cinq mètres du sol, la nacelle de bois où étaient installées les filles bringuebalait en grinçant. Les deux hommes actionnaient le mécanisme, assis au-dessus des cordes. Ils ne ménageaient pas leurs efforts, mais ils ne rattraperaient jamais un glisseur. Même les plus vieux et les plus lents.

Anya serrait la main de sa sœur dès qu’iel soupirait, grognait ou ouvrait la bouche.

Sur la partie externe de la nacelle, dans un logement aménagé, leurs armes attendaient qu’on les récupère. Les dagues d’Anya ne dépassaient que de la garde. La lame de l’imposante épée de Kylee et l’ornement métallique tarabiscoté du bâton de Vidya reflétaient les rayons verts du soleil de mi-jour passé. Il aurait dû être d’un beau vert émeraude à cette époque de l’année.

Pas glauque pâlichon. La morosité ambiante semblait l’avoir touché lui aussi.

Vidya, raide comme une statue, fixait le ciel droit devant elle.

Des gens s’activaient en contrebas. Une colonne avançait en sens inverse dans le calme. De rares sanglots montaient des rangs.

Anya se pencha pour observer et remarqua des formes humanoïdes allongées, enrubannées, transportées sur des chariots ou des brancards.

Après un coup d’œil rapide, Vidya lui fit signe de se rasseoir.
— Ils sont préparés pour le Passage. Comme il reste peu de Shanov’ins en activité, ils sont assignés aux centres névralgiques. On leur amène les défunts des villages alentour.

Kylee se redressa, prêt à attaquer encore les coutumes des Adorateurs, mais Anya lui coupa la parole :
— Vidya, tout le monde y croit, à ce « passage » ?
— Ce n’est pas tant d’y croire ou non, qui est important. Un mort qui n’effectue pas le Passage se transforme en monstre, quelle que soit sa culture ou sa foi.

Kylee croisa les bras et s’enfonça dans la banquette :
— Encore une excuse d’Adorateurs.
— Possible, répliqua Vidya sur un ton égal, mais cela ne fonctionne pas ainsi. Nous avons assez de preuves pour savoir que ce rituel est nécessaire. Vous vous débarrassez de vos morts, vous aussi. Même les Sauvages pratiquent une version altérée de ce rituel.

Kylee s’agita alors qu’Anya ne pouvait retenir ses questions. Elle se dandinait sur son siège, cherchant comment formuler au mieux :
— Ils sont si différents que ça ? Ils ont peut-être une solution qu’on n’a pas essayée ?

Vidya hocha la tête avec flegme.
— Mo’an est né Sauvage et a été élevé par des humains. Il a combiné les siècles de tradition des Shanov’ins et la culture Sauvage pour mettre fin à la guerre de Châtiment. S’il y a une personne qui peut encore nous aider, c’est lui.

Dans une dernière secousse et un craquement à faire peur, la nacelle de bois tressé s’arrêta contre la plate-forme. Kylee bondit sur ses pieds et rangea son imposante épée dans le fourreau magnétique derrière son dos.
— Mais le petit préféré des Gardiens refuse de bouger de chez lui, c’est ça ?

Vidya acquiesça :
— C’est un peu plus compliqué, mais c’est l’idée.


Suite vendredi 8 mars.

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter dédiée (un seul envoi hebdomadaire avec le lien direct de l’épisode et les annonces des nouveautés).


5 commentaires sur “La Renaissance des Masques – Épisode 1 – Partie 2/7

  1. Beaucoup d’ambiance, des personnages qui ont déjà une voix. C’est cool de découvrir ta série, je suis contente.
    Petite question: j’adore tes visuels en amont de l’article. Tu pourrais m’expliquer comment tu les fais?

    1. Merci. 🙂
      Les petits visuels bleus ? C’est assez simple. Tu as Toshop, Gimp ou un programme du genre ? J’ai pris :
      – Un fond assez simple mais raccord (Esprit Gardien, invocation, céleste + c’est la merde mais avec une lueur d’espoir donc nuit étoilée), photo gratuite sur je-sais-plus-quel-site-mais-le-pc-sait-lui.
      – Une police très lisible mais qui sort des classiques Times New Roman, Arial et Verdana.
      – Une police plus caractéristique pour le titre, mais qui doit rester assez lisible quand même. J’ai trouvé les 2 sur dafont en totalement gratuit (petite case planquée à cocher xD).
      J’ai déterminé une zone où je met mon texte, plus claire, avec je-sais-plus-quel-effet-de-fusion, la taille du calque de texte est un peu plus petite, pour être sûr que les mots ne font pas leur vie comme ils veulent. Un contour avec effet autour du titre. Un contour et un effet de transparence sur l’adresse du site (ça à vocation à voyager sur les réseaux sociaux, pinterest & co, donc autant faciliter les choses aux gens que ça pourrait intéresser) et voilà. La place à droite me sert à placer soit la saison, le numéro d’épisode et de partie pour la série, soit à placer un morceau d’illustration du personnage, quand j’aurai le temps d’en faire pour les persos. Là j’en ai préparé un pour un perso, mais j’ai pas d’illu, donc je vais voir comment je me débrouille. J’utilise le même concept pour les micro-nouvelles. Je mettrais le sceau magique d’un Esprit Gardien en rapport dans l’espace vide quand je les aurai designés. Et je mettrai un miniature des 4 sceaux dans chaque coin, pour développer l’identité graphique de ma série.
      J’utilise toujours les 2 mêmes polices sur les visuels, et quand j’aurai un peu de temps, je modifierai le blog pour qu’il utilise au moins la police de texte pour les parties en rapport avec ce projet.
      N’hésite pas si ce n’est pas clair, en espérant t’avoir aidé. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *