La Renaissance des Masques. Saison 1, épisode 01, partie 5/7. L’air vibra, s’illumina et enveloppa Kylee. Vidya la soignait à distance. Rassurée, Anya resserra sa prise sur ses dagues et plongea vers le flanc de l’adversaire. Elle asséna des coups rapides pour user la couche de protection terreuse autour du Züni. Elle finit son enchaînement avec une impulsion énergétique dans l’articulation d’une patte arrière et recula d’un bond.

La Renaissance des Masques – Épisode 1 – Partie 5/7

Là où tout à commencé :

Derniers épisodes parus :


Et maintenant, la suite…

L’air vibra, s’illumina et enveloppa Kylee. Vidya la soignait à distance.

Rassurée, Anya resserra sa prise sur ses dagues et plongea vers le flanc de l’adversaire. Elle asséna des coups rapides pour user la couche de protection terreuse autour du Züni. Elle finit son enchaînement avec une impulsion énergétique dans l’articulation d’une patte arrière et recula d’un bond. La détonation de l’impulsion créa un instant de silence, brisé par le cri de douleur et de colère du Züni. Il se redressa sur sa jambe valide et leva les pattes, pour attaquer en croix avec ses griffes.

L’épée de Kylee tournoya. Iel trancha le poitrail exposé.

L’animal s’écroula dans un hurlement mi-humanoïde mi-bestial. Anya hésita. Ç’aurait été un monstre, elle l’aurait achevé d’un dernier impact à la nuque pour sectionner la colonne. Mais là…
— Alors ? lança Kylee en replaçant son arme devant iel. Tu nous laisses passer ?

Le Züni se redressa de toute sa hauteur. Sa carapace s’effritait. Elle glissa sur lui comme du sable. Des espèces de racines organiques jaillirent de ses manches longues et se plantèrent dans le sol.
— Jamais.

La zone trembla de plus en plus fort. Anya et Vidya furent projetées plusieurs fois contre le cercle. Kylee assura son équilibre en enfonçant sa lame dans la terre. Les Sauvages grognaient en luttant pour ne pas tomber.

Un cri animal, mélodieux comme une chanson, résonna au-dessus du grondement sourd. Le calme revint. Les Sauvages restaient interdits.

Certains firent place dans le cercle à un canidé blanc. Il lança une dernière note à l’adresse du Züni.
— Ne t’en plains pas plus tard, répliqua le Züni en le fixant. J’en ai assez de tes regrets.

Le canidé inclina la tête et s’intéressa au trio. À l’inverse des Sauvages, qui étaient en partie humanoïdes, le canidé était purement l’animal. Il lui arrivait au-delà du genou et semblait musclé sous son pelage long, blanc et immaculé.

C’était la première fois qu’Anya en voyait un et elle était sous le charme.

Magnifique et majestueux, il irradiait d’une aura de bienveillance. Anya avança le bras vers lui, mais elle retint son geste. Domestiqué ou non, on ne touchait pas la propriété des autres chez les Adorateurs. Et chez les Sauvages ? Elle voulait tout de même plonger ses doigts dans ses poils longs.

L’animal s’approcha et donna un léger coup de tête contre sa main, comme pour l’encourager. Il était plus doux qu’elle ne l’avait imaginé.

Une fois qu’il avait capté leur attention, il les guida à travers le camp, vers une tente de peau à l’écart. Les combattantes rangèrent leurs armes dans leurs fourreaux magnétiques. Les jumelles pianotèrent une instruction dans leurs communicateurs. Leurs protections disparurent, comme happées par leurs vêtements.

Anya s’approcha de Kylee et inspecta sa tenue et, l’air de rien, sa blessure.

Elle cicatrisait déjà, grâce à la magie de Vidya, mais il faudrait qu’Anya force Kylee à se reposer. Sa sœur surprit son regard. Iel entra une commande au dos de sa main et la déchirure se répara.
— On s’en est plutôt bien sorti, non ? Tenta Anya.

Kylee fit la moue et rentra le menton dans son col. Vidya baissa la tête :
— Obtenir une audience n’implique pas qu’il nous apportera son aide.

Anya ouvrit la bouche, puis, n’ayant aucune idée pour dédramatiser la situation, elle la referma. La jeune fille se toucha les lèvres.

On va tous mourir si on ne trouve rien. Le rituel a raté. Tout a raté.

Comment les Sauvages et les Zünis peuvent-ils s’en désintéresser à ce point ? Juste pour protéger un des leurs ? Pour Mo’an ?

Nous les Puches, nous avons toujours des recherches en cours, mais personne ne le sait. Elles ne sont pas encore concluantes à grande échelle, mais des équipes y travaillent nuit et jour. Nous pourrons assurer au moins notre survie à défaut de celles des autres.

Anya se redressa, rejeta les épaules en arrière et respira un bon coup. Si elle commençait à être défaitiste, le moral du groupe allait chuter radicalement.

Le canidé s’assit à l’entrée de la tente. Il les invita à entrer d’un mouvement de tête. Une fois Vidya et Kylee entrées, il se redressa, adressa un dernier coup d’œil à Anya et s’éloigna. Elle suivit les autres.

Un jeune homme les attendait, assis à l’intérieur.

La lumière s’infiltrait par l’entrée et par un trou au plafond. Elle palliait l’absence de lampes ou de lanternes.

Des restes de la tenue traditionnelle des Shanov’in — le col droit et la veste s’ouvrant en triangle sur le ventre — étaient visibles parmi les fourrures et le cuir.

Une bourrasque pénétra dans la tente. Les tentures de tissu qui pendaient de l’armature en bois claquèrent. Chacune représentait un des quatre Masques des Esprits Gardiens. De la fumée s’élevait lentement vers elles. Elle provenait d’une coupelle en fer usée où brûlait un charbon, de la résine et des plantes aromatiques séchées qu’elle était incapable d’identifier.

C’est apaisant et ça sent bon.

À même le sol, entouré d’outils en bois ou en os, Mo’an offrait un contraste alliant les deux cultures. Il fixait les tentures depuis leur arrivée, les lèvres serrées et les sourcils froncés jusqu’à ce que le silence revienne.
— Nous savons pourquoi vous êtes là et que vous avez assez perdu de temps, annonça-t-il d’une voix calme et triste.

Il les invita à s’asseoir sur des coussins plats en tissu, aux couleurs des Masques eux aussi. Anya obéit, mais ses compagnes restèrent debout. Kylee grogna en sourdine dans son col :
— La faute à qui ?

Mo’an ne releva pas et reprit du même ton :
— L’énergie provoquée par votre rituel… Les Gardiens veulent revenir, mais c’est compliqué pour eux.


Suite vendredi 29 mars.

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter dédiée (un seul envoi hebdomadaire avec le lien direct de l’épisode et les annonces des nouveautés).


2 commentaires sur “La Renaissance des Masques – Épisode 1 – Partie 5/7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *