La Renaissance des Masques – Épisode 2 – Partie 1/13

Là où tout à commencé :

Derniers épisodes parus :


Et maintenant, la suite…

Vidya s’éloigna à pas pressés de la tente du Shanov’in Mo’an. Les effluves d’encens — lui rappelant le Temple où elle officiait — se dissipaient, couverts par le parfum ténu des conifères plus haut dans la montagne.

Des torches hautes, plantées dans le sol terreux, éclairaient le chemin entre les tentes. Des écrans translucides protégeaient les flammes des bourrasques soudaines sur les quatre côtés. Elles n’étaient pas encore nécessaires, mais elles ajoutaient un côté chaleureux au camp.

Vidya secoua la tête. Chaleureux ? Les Sauvages ? Que ne donnerais-je pas pour me nicher dans la bibliothèque du Temple avec un ouvrage ? Plus vite je retrouverai Kyle et plus vite je pourrai rentrer pour faire mon rapport.

Vidya croisa l’animal qui les avait menées au Shanov’in. Il la détaillait de son regard gris intense.

Que Mo’an me surveille avec son compagnon si l’envie l’en prend. Je n’ai plus de temps à perdre avec lui maintenant que nous possédons une information à approfondir.

La prêtresse fit mine de contempler le ciel pour se défaire de cette surveillance. La Sœur du Crépuscule trônait à l’ouest, dans le vert sombre de ce début de nuit, si l’on savait où elle se cachait parmi les constellations plus brillantes à cette heure.

Vidya n’eut pas à chercher longtemps son camarade de route. Kyle attendait à quelques mètres, adossé à un rocher de deux fois sa taille, une jambe repliée devant lui. Il tapait son poing dans sa paume en fixant des cailloux au sol.

Vidya jeta un coup d’œil en arrière. Anya ne l’avait pas suivie. La prêtresse devrait composer avec la partie agressive du binôme.
— J’aimerai que tu transmettes un message.

Kyle releva la tête, mâchoires serrées et la fusilla de son regard rouge.

Prévisible, le combat est fini, et sans sa sœur, c’est difficile d’en tirer quoi que ce soit.

Vidya raffermit sa prise sur son bâton avant de continuer :
— Un message prioritaire pour La’ai. Il appréciera pouvoir y réfléchir pendant que nous rentrons le rejoindre au Temple d’Ouros.

Une lueur d’intérêt s’alluma dans son regard. Kyle grogna un « OK » et tapota sur son communicateur, avant de se tourner à nouveau vers la prêtresse en attente dudit message :
— C’est pas une lettre, abrège pour une fois.

Vidya se raidit. Ce n’était pas sa faute si ses rapports se devaient d’être exhaustifs pour ne rater aucun détail. Ou alors disait-il cela uniquement dans le but de la provoquer ?

Elle se redressa autant que possible, profitant des quelques centimètres que son âge lui accordait sur les jumeaux puches.

Kyle attendait, sans bouger, sans lui prêter attention.

Faire court. Il en a de bonnes.

Vidya déposa son bâton contre le rocher et se massa les tempes en faisant les cent pas devant le puche. Son ventre douloureux l’empêchait de se concentrer autant qu’elle le voulait. Le réseau puche était-il fiable ? Les informations ne seraient-elles pas altérées ? Qui y aurait accès ? Et si les messages étaient filtrés ? Si les communications étaient surveillées ? Elle décida de s’en tenir à l’essentiel. Elle pourrait toujours en dire plus pendant le voyage puisque les Puches pouvaient échanger, quel que soit l’endroit où ils se trouvaient.
— Avons obtenu audience auprès de Mo’an. Rentrons par nacelles avec information capitale sur possible lien avec Esprits Gardiens. Mais chances de réussite faible. Recherches à poursuivre. De retour bien après l’aube…

La prêtresse n’eut pas loisir de détailler, comme Kyle claqua ses paumes sur ses cuisses avant de bondir sur ses pieds à l’arrivée de sa sœur.

Vidya sursauta. Anya s’était encore approchée sans qu’elle s’en apperçoive.

Kyle lâcha un « trop tard, envoyé » par-dessus son épaule puis entama une discussion en puche avec Anya.

Vidya récupéra son bâton d’un mouvement brusque. Pas un pour rattraper l’autre, entre la sœur qui se déplaçait en silence et le frère qui ne perdait pas une occasion de faire du bruit.

Cette manie qu’il a de m’exclure de la discussion en parlant dans sa langue… Ils ont eu tout le temps d’apprendre le vocabulaire commun depuis que je les supporte pour cette mission.

Elle allait leur demander d’écourter quand Anya leva les yeux au ciel et haussa les épaules après avoir agrippé les gardes de ses dagues :
— Comme si on avait le choix pour le retour, avec les monstres…

Dans un craquement sinistre, une voix monotone dans leurs dos répondit « Vous l’avez ».

Les jumeaux se retournèrent en dégainant.

Ke-ï, le Züni de tout à l’heure, se dressait devant elles, les racines qui lui servaient de bras plantées dans le sol. Des pierres remontaient vers la surface, comme si la terre bouillonnait dans un bruit sourd qui enflait.


Suite vendredi 19 avril.

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter dédiée (un seul envoi hebdomadaire avec le lien direct de l’épisode et les annonces des nouveautés).


2 commentaires sur “La Renaissance des Masques – Épisode 2 – Partie 1/13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *