La Renaissance des Masques – Épisode 2 – Partie 5/13

Là où tout à commencé :

Derniers épisodes parus :


Et maintenant, la suite…

Vidya passa à côté de l’enfant. Si elle s’arrêtait pour l’aider, elle devrait secourir tout le monde. Sa priorité était de retrouver La’ai pour avoir une vision d’ensemble. Elle déglutit avec difficulté et ses épaules s’affaissèrent. Le choix s’avérait délicat, mais elle devait se décider vite. Peut-être qu’il y avait plus urgent, plus critique. Peut-être que la personne la plus importante à sauver était ce petit. Pourquoi l’avait-elle remarqué alors qu’on entendait à peine ses pleurs dans cette cacophonie insoutenable ?

Kyle surgit aux côtés de l’enfant et s’interposa entre lui et la foule qui menaçait de l’emporter. Le puche semblait encore protégé par la bulle d’Ouros, mais à un pas près…

Anya prenait déjà le petit dans ses bras, sans se soucier de la boue qui le recouvrait ni de la pluie qui les détrempait. Vidya ne comprenait pas ce qu’elle disait, mais l’orphelin se calma assez pour s’exprimer sans pleurer.

Vidya la rejoignit. Elle se composa un masque neutre et digne, celui de la fatalité. Sa voix détachée et froide la surprit :

— On ne peut pas.

— Je sais, répondit Anya en baissant la tête.

L’enfant toucha ses lunettes. Anya interrompit avec douceur la petite main et posa l’orphelin au sol, sur le côté, hors du flot humain continu et tumultueux :

— Suis les gens, ils sortent tous. Tu reconnaitras quelqu’un là-bas.

— Et si tu trouves personne, lança Kyle avec humeur, demande aux gardes, c’est leur travail de te protéger. Ils t’aideront à retrouver ta famille. C’est facile, ils ont des armes comme ça.

Kyle indiqua son épée dans son dos et hocha la tête. Le petit acquiesça puis un sourire illumina son visage barbouillé de boue où les larmes avaient creusé des sillons.

Vidya pinça les lèvres. Elles ne pouvaient en faire davantage pour lui. Il fallait continuer. Les gens étaient trop paniqués pour lui donner la moindre information. Si personne ne s’était arrêté pour emporter un gamin, personne ne lui répondrait, toute prêtresse qu’elle soit.

La prêtresse passa entre les jumeaux et poursuivit sa route tant que le sort fonctionnait encore.

Les viscères de Vidya se nouaient à mesure qu’elle se rapprochait du Temple, bâtiment central de la capitale. Elle parvenait à comprendre quelques mots épars, quelques sons, qu’elle mettait bout à bout pour former du sens. Ceux qui revenaient souvent étaient « Temple » et « fuir ». Rien qu’elle ne savait déjà.


Le groupe arriva à la muraille intermédiaire, délimitant le quartier commerçant. La foule était moins nombreuse. La panique moins présente. La situation ne semblait pas réglée pour autant. Ceux qui restaient s’occupaient de leurs affaires, les yeux baissés, comme pour ignorer au maximum les autres pour faciliter et accélérer leur fuite.

— Ton truc là, pour ouvrir un passage dans la foule, c’est super efficace, lança Kyle lorsque Vidya ralentit pour traverser l’étroit point de contrôle désert.

— Toutes les prêtresses peuvent faire pareil ? ajouta sa jumelle.

— On aura dû en trouver une pour ramener le gamin en sûreté.

Anya acquiesça. Vidya leva les yeux au ciel et reprit sa marche à allure soutenue.

Le moment était mal choisi pour débattre des pouvoirs et des dons des diverses races ou positions religio-sociétaires. Un peu de sérieux.

D’expérience, il suffisait qu’elle ne donne pas suite pour qu’Anya ne poursuive pas. Si Kyle s’entêtait, sa sœur trouverait une diversion. Ce puche ne semblait avoir ni retenue ni manières.


Le groupe arriva à la muraille centrale, ceinturant les abords du Temple. Il ne restait plus ici de civils apeurés. Des miliciens, des combattants, des mages. Des mines résignées, mais pas abattues. La situation pourrait être moins critique qu’elle ne le prévoyait.

Vidya s’arrêta devant un garde. Le visage zébré d’une balafre qui avait évité l’œil de peu, les bras couverts de cicatrices plus ou moins bien soignées, il tentait de préserver le calme en dispensant des directives d’une voix forte. Vidya se planta devant lui, espérant enfin avoir quelques informations.

— Que se passe-t-il ? Je viens d’arriver.

Il se redressa — pour le respect qui était dû aux prêtres. Il prit un instant pour répondre :

— La zone du Temple est scellée. On évacue toute la capitale. Vous devriez faire de même. Je ne sais pas ce qui se passe, mais ça ne doit pas être beau à voir. On attend les derniers et on s’en va.

Vidya l’avisa. Il semblait taillé pour ce travail. Comment pouvait-il ignorer un point aussi crucial ? Elle avait presque envie de voir Kyle l’attraper par le col et lui faire cracher ce qu’il cachait.

Elle se reprit. Impossible de lui demander ça. Ce n’était ni le moment ni l’endroit. Et elle perdrait tout semblant d’autorité sur lui. Elle devait faire à sa manière.

— Vous ne savez pas ? lança Vidya d’un ton cassant.

Il crispa les mâchoires et croisa les bras, le regard fuyant :

— Non. Les prêtres sont sortis, totalement paniqués et ont ordonné l’évacuation. On a canalisé les gens comme on a pu.

Sa voix trembla crescendo avant de se briser :

— On aurait dit qu’ils avaient vu Châtiment.

Impossible. Châtiment ne peut pas revenir.

Kyle se replia sur lui-même, prêt à bondir. Anya approcha ses mains de ses dagues. Vidya se raidit.

C’était une expression… Elle devait s’en assurer. La prêtresse planta ostensiblement son bâton surplombé du symbole d’Ouros devant elle :

— Il est impératif que je me rendre au Temple.

— Personne ne passe, malgré tout le respect que je vous dois, Grande Prêtresse. Ordre de l’Archiprêtre.

— La’ai ? laissa-t-elle échapper avant de se mordre la lèvre sous le regard surpris du vétéran.

— Lui-même. Pas en personne… mais vous n’avez pas vu la panique. Là, les choses sont calmes. Les Shanov’ins de toute la capitale se sont rassemblés pour fermer l’accès de l’enceinte et depuis, on est sans nouvelles. L’évacuation est toujours en cours. Personne ne rentre sans que j’aie un contre-ordre direct.


Suite vendredi 17 mai.

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter dédiée (un seul envoi hebdomadaire avec le lien direct de l’épisode et les annonces des nouveautés).


1 commentaire sur “La Renaissance des Masques – Épisode 2 – Partie 5/13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *