ScriBuJo 07

On a les objectifs et les planning, donc on a les bilans, sinon ça ne sert à rien.

Ce n’est pas forcément long, il faut juste cumuler tout ce qu’on a fait et comparer.

Il y a plusieurs façons de voir : selon les objectifs que vous vous êtes fixés.

  • Compter le nombre de jours où on a fait le nombre de mots minimal.
  • Compter le nombre total de mots pour voir si on a atteint l’objectif.

Après, pour les objectifs un peu plus précis comme retravailler les scènes de tant à tant ou écrire tel chapitre, vous l’avez fait ou vous ne l’avez pas fait point.

J’utilise un washi tape quadrillé et je coche les cases. C’est plus visuel, et j’ai juste à me dire « tel jour, j’ai coché le minimum écrit sur la page du jour, je la reporte dans le bilan de la semaine où je coche si je fais le minimum écrit ». Une croix pour une croix, il n’y a pas réfléchir, c’est vite fini.

Chaque jour, je remplis un tableur, pour pouvoir faire des stats un peu plus approfondies, comparer les projets, les mois, d’une année sur l’autre, si j’ai fait plus de révision que d’écriture, si c’était le blog où j’ai fait tous mes mots, etc. Il me fait automatiquement le total sur la semaine, j’ai juste à lever le nez, comparer si c’est plus grand ou plus petit et cocher la case ou non.

Vous, vous pouvez utiliser le fichier du défi de janvier, avec les ajouts de statistiques qui ont été faits.

Pour l’instant, on va se limiter à ça, on pourra ajouter d’autres suivis par la suite (c’est prévu) ou comme « la vie niveau 10 » version écriture (cela fera l’objet d’un article un peu plus long lorsque j’aurai testé le concept dans tous les sens). Le but, c’est n’est pas de vous noyer sous les suivis, mais d’avancer.

Comme pour tout le reste, je vous conseille de tester ce que je propose et, à la fin du challenge, vous verrez ce que vous gardez et ce qui vous embête.

L’année prochaine, je ressortirai certainement ce challenge, donc ce sera l’occasion de tester tout ça à nouveau, en voyant si ça marche ce coup-ci ou si ça ne marche toujours pas. Vous pourrez aussi modifier en fonction de vous. Ce n’est pas parce que moi je le fais comme ça, que cela va fonctionner pour vous sous cette forme-là.

On n’est pas tous faits de la même façon, on ne se motive pas de la même façon, on n’écrit pas de la même façon. Je vous propose des trucs assez standard donc ça devrait quand même fonctionner pour une grande partie d’entre vous. Si le bilan hebdomadaire n’est pas pour vous, je vous conseille quand même de tester sur le reste du mois. Il arrive que ce soit juste la résistance initiale : il faut lancer la machine.

Vous n’avez pas besoin de faire de jolies pages. Cocher les cases de petits carreaux ou de pointillés, ça marche aussi. Et vous ne me ferez pas croire que cocher cinq ou six cases avec juste une bête croix avec deux traits en diagonale, ça prend trop de temps. Après, si c’est votre moment récompense pour avoir avancé, vous pouvez sortir les feutres ou les crayons de couleur pour remplir les cases. Il suffit de savoir être raisonnable.

Si vous faites des bilans hebdomadaires, ce sera un peu plus simple pour le bilan mensuel qui se trouve — comme vous ne l’aurez pas deviné : p — en fin de challenge. Vous verrez lequel des deux vous convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *