Stage – Jour 13

J’ai eu quelques idées plutôt sympa pour la saison 4 ce matin et j’ai eu une révélation : la saison 2 est au moins 2 fois plus dense que la saison 1. Sans compter que dans la saison 1, les filles vont véhiculées en vaisseau et qu’à partir de la saison 2, elles font les trajets avec les moyens du bord (spoiler : à pied la plus part du temps). J’hésite à changer le transport. Au tout début, elles iront en vaisseau, mais seulement certains trajets.

Du coup, je passe de 4 à 5 saisons, à moins de remanier ça et de faire 2 saisons en tout en groupant un peu. Mais après tout, est-ce que c’est grave ? Tant que l’histoire continue, qu’il y ai 2 saisons longues ou 5 saisons courtes, tant qu’il y a de l’action, des conflits et du développement, on s’en fiche un peu.

Sinon j’ai fini ma bible, qui fait un peu plus que la moitié des secs (signes espaces comprises) alloués au total. Je couperai au niveau des résumés des saisons suivantes si jamais.

J’ai aussi décidé de retravailler la partie 1 de l’épisode, parce que c’était trop contemplatif pour Maki. Maintenant, ça bouge un peu plus, les phrases sont un peu plus courtes, un peu plus nerveuses et elle commente un peu plus, même si pour l’instant, c’est dans sa tête. Si je continue un peu demain, j’attendrai d’avoir fini sinon je posterai la nouvelle version avec le même mot de passe.

Il faut que je pense à lire aussi l’ebook sur l’euphonie, que j’avais gardé de côté, faute de trouver un programme qui pourrait m’aider, mais il semble que j’en ai trouvé en français, donc je vais voir. C’est pas comme si ma liste d’ebooks d’écriture à finir de toute urgence se rallongeait chaque semaine de plusieurs entités.

J’ai aussi envisagé de faire un wiki pour les informations sur les peuples, les personnages, etc, mais en dehors de moi, je ne sais pas si ça intéressera grand monde. Je ferai un sondage vers juin je pense, pour savoir si ça vaut le coup que je m’y mette ou non. Il faudra aussi que j’envisage de me mettre en quête de quelqu’un pour quelques illus pour décorer tout ça.

Mais ça, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *