Stage Jours 31 à 36

Je ne vous ai pas oubliés, promis. Il se trouve que comme je bosse sur plein de trucs en même temps (remise en place des déclencheurs sur le forum, donc bidouillage du forum, migration partielle de ce qui vient de l’ancien, tentative d’automatisation des points mais ça ne fait pas comme je veux, …), mes journées sont bien remplies. Arrivée le soir, comme j’avance aussi sur la série et surtout sur la novella, j’ai plus d’énergie quand il s’agit de vous faire un récap.

Donc je pense que je vais passer au récap hebdo, histoire de ne pas vous flooder et de garder un max de temps utile pour moi.

La novella fait une contre-attaque pour la simple et bonne raison que les personnages ont tapé l’incustre dans la saison 1 et qu’il serait mieux qu’on se connaisse un peu, eux et moi, histoire qu’on se mette d’accord sur ce qui se fait et ce qui fait pas. Et pour cela, rien de mieux que d’écrire leur histoire. Notamment pour Mo’an, parce que je vois à peu près comme il est avant, mais il va vivre une expérience assez traumatisante.

Miri de son côté, en jeune fille parfaite, m’a déroulé le tapis rouge. Je crois qu’elle veut vraiment revenir mettre un peu d’ordre dans cette bande d’ados attardées (spoil : elle est plus jeune, plus intelligente, plus mûre et plus efficace en combat, mais elle triche, elle a accompagné un Shanov’in elle, elle n’est pas restée à la maison en attendant d’avoir l’âge nécessaire). En tous cas, même si elle fait partie des persos qu’on aime ou qu’on aime détester, elle me plaît bien et je pense que je lui confierai un petit rôle par la suite. En prime, elle est complémentaire de son frère, donc on ne va pas se priver ou rajouter un perso juste pour qu’il donne les infos sur l’univers.

Par contre, Ke-ï… ahh Ke-ï. Une énigme ambulante. C’est un Züni, qui vit loin des Züni (normalement ils restent entre eux pour être tranquilles), qui ne se comporte pas comme les autres (il attache de l’importance à ce dont les autres se cognent et il se fiche des choses qui sont importantes pour les autres) et, comme c’est un géomancien Züni, il pratique la magie de façon différente de mes deux magiciennes (Len’ah et Miri’ia).

En rémusé, il fait rien comme tout le monde et je sais pas du tout comment commencer les recherches. Ça va finir que je vais écrire sa rencontre avec Mo’an et la raison qui le pousse à le suivre, comme ça, je serai au moins fixée sur ça. Parce que monsieur est très fort pour analyser les autres hein, mais alors pour réveler quoi que ce soit sur lui, là c’est l’encéphalogramme plat.

Je pense qu’il va falloir que je travaille un peu mes 3 Zünis importants, et tant qu’à faire un autre perso lié (Ser’ah pour ne pas la nommer), comme ça j’en saurai assez sur les Zünis pour commencer à développer tout ça de façon cohérente. Ceci dit, pour les Sauvages/la Meute, c’était pareil. J’en savais presque rien avant de commencer à préparer la novella. Et une fois que j’aurai fais tout ça, j’aurai une ébauche de ce qui se passe dans tous les peuples. Enfin. J’espère juste que je n’aurai pas subitement besoin/envie de rajouter un autre à la popotte.

Mais ça, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *